modifié le 15 août 2022

Comment vendre un site internet en 2022?

Sommaire

C’est un moment excitant lorsque vous êtes sur le point de conclure la vente d’un site internet. Même si tout le processus a été composé de questions, de doutes et d’inconnus, lorsque vous êtes prêt à vendre, c’est comme si vous avez gagné au loto.

Peut-être avez-vous construit votre site internet petit à petit pendant des années, en y travaillant sans relâche jour après jour. Lorsque vous le vendez, vous pouvez gagner beaucoup d’argent et passer à de nouveaux projets. Ou bien en profiter quelque temps pour commencer!

Mais avant cela, vous devez réaliser la vente, ce qui en soi est une tâche délicate.

Cet article explique comment vendre un site internet de la meilleure manière possible. Vous apprendrez comment les sites sont évalués et les conseils à suivre afin de faire une vente réussie.

Quelle est la valeur d’un site internet?

évaluer la valeur d'un site internet

Un site internet vaut autant que ce que quelqu’un est prêt à payer pour lui. La réponse est aussi simple que cela. Beaucoup de sites ne valent rien du tout, alors que pour d’autres, certains sont prêts à dépenser des millions.

Je sais, cela ne vous aide pas lorsque vous voulez vendre un site internet et que tout le monde vous demande combien il coûte. Bien sûr, vous ne voulez pas le sous-évaluer, surtout après avoir passé des années à le faire grandir. Mais là encore, vous vendez un site internet, juste des pages de texte avec des images ou des vidéos sur le web. Cela semble un peu étrange, n’est-ce pas?

Que ce soit pour un business traditionnel, un site internet ou un autre business en ligne, il est parfois difficile de déterminer un prix de vente. Ce que vous devez prendre en compte, c’est ce que vous serez heureux d’obtenir et ce que les analyses montrent.

Les facteurs importants pour vendre un site internet

Les facteurs mentionnés ci-dessous influent sur le prix qu’un acheteur est prêt à payer pour un site internet.

  • La niche et le secteur d’activité
    La santé et le bien-être, ainsi que l’argent et les finances, sont des niches qui génèrent une grande quantité de trafic sur les sites. Si votre site internet se situe dans une niche populaire, il aura plus de valeur.

  • Les sources de revenu
    Les revenus et les bénéfices sont importants, mais un site qui génère des revenus à partir de plusieurs sources a encore plus de valeur. S’il génère des revenus à partir d’annonces publicitaires, de l’affiliation et d’abonnements, il offre un plus grand potentiel de croissance.

  • Le trafic
    Le trafic d’un site internet et les habitudes des visiteurs sont très importants. Si les internautes reviennent et passent de plus en plus de temps sur le site, ils sont plus susceptibles d’acheter un produit ou un service. Ces deux paramètres sont mesurés à l’aide de Google Analytics.

  • Le temps de travail
    Enfin, un acheteur doit connaître les coûts de gestion du site et le temps qu’il faut y consacrer. Un site à succès paiera des développeurs et des rédacteurs pour maintenir le site et ajouter du contenu. Un site à fort trafic avec de faibles coûts et un investissement en temps minimal peut se vendre à un prix élevé.

Les autres facteurs qui entrent en jeu sont la concurrence, les compétences techniques nécessaires, le développement du business en ligne et son évolution, le potentiel de croissance, etc.

vendre un site internet

Comment vendre un site internet? Mes conseils pour une vente réussie

Ces règles ou conseils peuvent vous aider à développer et à vendre un site internet en faisant le plus de profits possibles. Malgré le confort d’un revenu passif régulier que peut générer un site internet, il peut arriver que vous ayez besoin d’une grosse somme rapidement. Peut-être pour financer le lancement de nouveaux business en ligne ou pour payer vos campagnes publicitaires.

Si elle est bien réalisée, la vente d’un site internet de qualité peut vous assurer de gagner beaucoup d’argent d’un coup. Dans ce cas, pensez à mettre en pratique ces différents conseils pour vendre votre site internet.

1. Evaluer la valeur du site internet sur le long terme

Le prix de vente moyen d’un site internet prospère tend à être compris entre dix et vingt fois son profit net mensuel. Je vois même régulièrement des sites vendus jusqu’à 50 fois leur profit net mensuel. Évidemment, cela paraît excessivement élevé, en particulier pour un site internet qui génère plusieurs dizaines de milliers d’euros par mois. Pourtant, il s’agit en réalité que d’une partie de la valeur totale estimée d’un business en ligne.

Par exemple, regardons l’évaluation actuelle de Facebook qui est de 485 milliards de dollars, un chiffre ridiculement élevé. Cela ne reflète absolument pas les revenus du site de Facebook (environ 30 milliards de dollars par trimestre). Bien que le site soit rentable à tous points de vue, il est loin d’atteindre ces niveaux de rentabilité. L’évaluation reflète la valeur à long terme du business, ce qui peut également s’appliquer à vos propres sites internet.

Ainsi, au lieu de penser en termes de revenus à court terme et de bénéfices mensuels, pensez en termes de potentiel de croissance des revenus de votre site internet au fil du temps. Si vous essayez de vendre un site qui a un véritable succès sur les réseaux sociaux, ou un site avec une présence croissante sur les moteurs de recherche, utilisez ce potentiel comme indicateur de sa valeur et fixez son prix en conséquence.

analyser la vente d'un site internet

2. Connaître son client type et savoir comment vendre un site internet

La plus grosse erreur concernant la vente de sites internet est une erreur qui se répète dans presque tous les aspects du marketing en ligne. C’est celle d’utiliser les mêmes tactiques pour des clientèles très différentes.

Tout comme vous n’utiliserez pas les mêmes tactiques de vente pour vendre une voiture que pour vendre un sac de bonbons, vous devez utiliser des tactiques différentes pour vendre différents types de sites internet.

Connaissez vos clients types et comprenez comment ils vont réagir à la vente de votre business en ligne. Sur les grandes places de marché, il est important de se rappeler que les gens apprécient par-dessus tout les données sur les revenus ou les bénéfices. Pour un investisseur indépendant, les informations sur le potentiel de croissance de votre site internet seront peut-être plus importantes.

3. Analyser les sites internet déjà vendus

Selon les plus grands businessmen et entrepreneurs à succès, pour acquérir de nouvelles compétences, il est préférable de s’inspirer de personnes qui ont réussi. C’est une philosophie qui peut s’appliquer à tout, du marketing en ligne à la vente d’un site internet, et qui donne toujours de bons résultats.

Au lieu de vous fier à votre instinct pour décider de la manière de présenter votre site à la vente, analysez les sites déjà vendus. En particulier ceux vendus à un prix très élevé. Observez les informations mises en avant, les tactiques et arguments de vente utilisés. En vous aidant de ces analyses de ventes de sites réussies, vous pouvez améliorer considérablement les résultats de vôtre vente.

4. Optimiser les revenus du site internet avant de le mettre en vente

Il n’y a rien de pire que de voir un site internet à vendre qui soit à peine optimisé. Comme un blog sans annonces publicitaires, un site d’affiliation avec un mauvais taux de conversion ou un SEO quasi inexistant. Si un business en ligne n’a pas été optimisé, il n’atteindra jamais sa véritable valeur à la vente. Si votre site est sur le marché sans aucune optimisation des revenus, vous commettez une grosse erreur.

Les sites non optimisés, ou mal optimisés peuvent être de bonnes affaires pour les acheteurs. Mais ils ne sont jamais une bonne option pour vous en tant que vendeur.

De petits changements, notamment dans la formulation de votre texte ou dans le placement des annonces, peuvent faire une énorme différence dans le montant des revenus que votre site internet génère.

5. Choisir la plateforme qui attire le bon public

Il existe de nombreuses places de marchés qui vous permettent de vendre un site internet. Sur le marché américain, la plus populaire est Flippa, qui est la meilleure option si vous avez un site anglophone. Pour un site francophone, je vous conseille d’utiliser Dotmarket qui se concentre uniquement sur le marché français pour le moment.

Ne confondez pas, cependant, un large public avec un bon public. Si vous possédez un site internet dans une niche spécifique, vous pouvez faire part de votre souhait de vendre à vos concurrents ou à votre audience pour commencer. Notamment en utilisant les réseaux sociaux par exemple.

Comme mentionné plus haut, il est important de connaître le type de personnes auxquelles vous vous adressez, et pas seulement le nombre d’acheteurs potentiels auxquels vous avez accès.

6. Mettre en avant les données importantes du site à vendre

Les analyses de données d’un site internet peuvent fournir des résultats sur tout et n’importe quoi. Bien que certaines statistiques peuvent avoir l’air impressionnantes, elles sont en général très superficielles dans la gestion d’un business en ligne. Notamment dans la capacité au site internet de générer des revenus ou à influencer son public.

Au lieu d’afficher un rapport d’analyse complet, contentez-vous de mettre en avant les points forts du site internet. Proposez en priorité les données réelles et importantes pour les potentiels acheteurs.

Parlez du nombre de visiteurs uniques, des principales sources de trafic et de la valeur d’un visiteur sur le site. Les données superficielles ne valent la peine d’être mentionnées que dans une seule situation. Lorsque votre site internet est surévalué et vous êtes prêt à tout pour conclure la vente rapidement.

Comment ne pas vendre un site internet

Je viens de mentionner les conseils que vous devez suivre lorsque vous vendez un site internet. Il est maintenant temps d’aborder certaines des erreurs les plus courantes commises des vendeurs débutants. Si vous souhaitez optimiser vos chances de gagner plus d’argent, alors essayez de les éviter à tout prix.

1. En faire trop pour vendre

Tout le monde se moque du design unique de votre blog, de son système de navigation tape-à-l’œil et des top commentaires reçus par vos abonnés. En revanche, les acheteurs s’intéressent à son potentiel de génération de revenus ou, dans certains cas, à son niveau d’influence dans sa niche. En général, il est préférable de laisser de côté toutes les données subjectives relatives à votre business en ligne.

Dans le même ordre d’idées, n’essayez pas de survendre un site internet avec des titres tape à l’œil et des textes de vente avancés. Comme évoqué précédemment, vous commercialisez un site internet auprès d’autres personnes, pour la plupart spécialistes en marketing.

Il est très difficile de vendre aux spécialistes du marketing, et cela ne fait qu’empirer lorsque vous employez les mêmes tactiques qu’eux au quotidien. Au lieu de cela, concentrez vous sur l’essentiel et proposez des informations qui ont de la valeur pour les gens.

2. Se concentrer sur les événements à court terme et les modes passagères

Je vois ce type d’erreur très souvent sur les places de marché en ligne. Des créateurs de sites internet, généralement des débutants, achètent un domaine vaguement lié à un événement récent. Comme la mort d’une célébrité par exemple. Puis conçoivent un petit site internet ou blog de quelques pages en faisant croire que c’est une excellente affaire. Ces ventes ont tendance à être chargées de textes axés sur le potentiel et d’un mépris écrasant pour leurs clients potentiels, tout cela dans le but de faire de l’argent rapidement.

Pour dire la vérité, ce genre de techniques ne réalisent que rarement, voire jamais, de réels bénéfices. Même si on peut gagner un peu d’argent sur la vente d’un site tendance, c’est rarement suffisant pour envisager de la faire sérieusement. Les business en ligne liés à un événement actuel ou une mode passagère, même de grande envergure, n’ont généralement pas de réel potentiel sur le long terme.

3. Mettre un site en vente avant qu’il ne génère de l’argent

La seule chose pire que de survendre un site internet est de le sous-vendre en ne consacrant pas de temps à sa monétisation. Cette erreur est constamment commise par les débutants comme les professionnels qui n’ont pas le temps pour s’occuper de leur site. Toujours à court de temps et pris par d’autres projets, ils mettent en vente des sites internet avant même d’essayer de les monétiser.

Tout élément de profitabilité, même de simples annonces publicitaires Google, est une bonne chose pour faire monter votre prix de vente. S’il arrive que des sites se vendent uniquement sur la base de leur potentiel non réalisé, ce n’est pas du tout le cas. Prenez le temps de tester le niveau de rentabilité de votre site internet. Même s’il ne génère pas encore d’argent, faites au moins savoir qu’il en est capable.

4. Se limiter sur le court terme

Dans beaucoup de places de marché, vous verrez des descriptions où le vendeur a été un peu trop optimiste quant à l’avenir de son site internet. Non, il ne deviendra probablement pas le prochain Facebook, ou ne triplera probablement pas ses revenus en deux mois. Bien que ces exemples poussent la prédiction à long terme à l’extrême, ils montrent bien que cela peut éventuellement aider à convaincre des acheteurs.

Les sites internet ne sont pas achetés pour être revendus, du moins, pas dans la plupart des cas. La plupart du temps, ils sont achetés comme un investissement à long terme. Soyez franc et clair sur les performances actuelles de votre site internet, mais n’oubliez pas d’inclure une description, même très vendeuse, de ses performances futures.

Sommaire